Evatek la vente aux enchères sur Internet gratuite !
Mise en relation entre particuliers ou entre entreprises pour achat et vente d'articles toutes catégories, objets neufs et d'occasion.

Evatek auction - la vente aux enchères européenne gratuite Accueil vente aux enchères Inscription vente aux enchères Evatek Vendre un objet aux enchères Besoin d'aide ? Dialogue en direct Mon compte services

A propos d'Evatek

Evatek à la radio !

RADIO CLASSIQUE

L'interview mythique de Karim Rahmani le 21 avril 2000 sur Radio Classique, pour les 1 ans d'Evatek.

Téléchargez Flash afin d'écouter cette interview.

BFM

L'interview Emission Start-UP - Radio BFM - avec Boris Wexler - PDG d'Evatek, Yaacov Gorsd - PDG de Cibox, Nenad Cetkovic - Directeur Marketing de Respublica.

Get Flash to see this player.

Publicités Evatek

Webmatin

Webmatin était un bon petit site qui proposait chaque jour des dessins et animations humoristiques, en caricaturant l'actualité. Evatek s'était alors (en 1999) payé une petite pub, qui s'affichait avant d'avoir accès au dessin du jour. Le site existe toujours (tiens, encore un nostalgique ?), mais il est vide de contenu.

Ouvrir la publitié (animation Flash) d'Evatek dans Webmatin

Evatek dans le Journal du net

Evatek, un nouveau sur le créneau des ventes aux enchères en ligne

Journal du Net, Actualité / E-Commerce - Mardi 17 août 1999

Evatek, une jeune société de conseil, a ouvert début juillet un nouveau site de ventes aux enchères en ligne, créneau décidément très disputé. Le service est gratuit mais pourrait devenir payant pour des services plus sophistiqués, par exemple la mise aux enchères de séries de produits pour le compte d'entreprises. La société Evatek, créée en avril 1999, compte aussi sur ce web pour renforcer la visibilité de son activité de conseil informatique.

Le service de vente aux enchères est décliné sur trois pays, France (ouvert le 4 juillet 1999), Grande-Bretagne (ouvert le 6 juillet) et Allemagne (ouvert le 11 juillet). Le site doit à terme se financer par la publicité. Un seul annonceur, Ultradisc, est pour le moment présent sur le site. Le web devrait chercher des nouvelles sources de financement et espère obtenir jusqu'à 50 millions de francs grâce à différents partenariats. Pour sa propre publicité, le site a un budget de communication de 30.000 francs sur les deux mois de juillet et août. Il prévoit d'investir la même somme mais pour le mois de septembre uniquement en ligne et hors ligne (des encarts dans le journal "J'annonce"). Le site, encore en période de démarrage, annonce 2.000 pages vues par jour, avec 144 objets en ventes et 10 transactions réalisées. Les responsables du site, peu satisfaits de son hébergeur actuel, comptent en changer d'ici peu. L'équipe de 7 personnes a réalisé le web en un mois et demi.


Evatek et Mixad ont engagé un bras de fer

Journal du Net, Actualité / E-Commerce - Mercredi 26 avril 2000

Evatek et Mixad ont engagé un bras de fer pour les enchères et achats groupés "clé en main". La société qui fournit déjà des modules d'enchères et de troc aux sites s'engage sur une voie qu'étudie également Mixad, sa rivale sur le marché du clé en main

Si la concurrence est vive entre les sites d'enchères ou d'achats groupés, elle le devient tout autant entre les sociétés qui fournissent des accés "clé en main" aux sites pour ce type de service. Ainsi comme Mixad (cf article JDNet du 3 avril 2000), Evatek, une société créée en 1999 par Boris Wexler, 23 ans, diplômé en génie informatique de Washington University, et Guillaume Vialet, 25 ans, propose désormais aux sites tous les outils pour créer des modules d'enchères mutualisées ou des bourses d'échanges. Mais si Mixad hésite encore sur la possibilité de fournir de l'achat groupé "clé en main", Evatek a déjà franchi le pas en la matière même si elle n'a pour l'instant conclu aucun accord dans ce domaine.

En revanche pour les modules de troc, les contrats seraient déjà signés avec le BHV ou le portail de Diligo. Quant aux modules d'enchères, ils ont été adoptés par Respublica et Cibox. Ce dernier accord est logique puisque c'est Yaacov Gorsd, le président de l'assembleur informatique, qui a participé à l'amorçage d'Evatek en tant que "business angel". Pour la rentabilité du site, là aussi le modèle de rentabilité est identique à celui de Mixad avec des frais fixes d'hébergement, et, éventuellement, une commission sur les transactions.

Les responsables de la société indiquent par ailleur être en train de finaliser un deuxième tour de table pour son développement auprès de partenaires industriels. On notera enfin que Mixad et Evatek se partagent visiblement la même technologie, ce qui laisse à penser que la barrière technologique à l'entrée pour offrir ce nouveau type de services est faible. Mais, cette hypothèse, qui pourrait donner des idées à de futures start-up, est réfutée vigoureusement par Boris Wexler. "Si effectivement au démarrage la technologie n'est pas complexe, elle le devient en revanche au fur et à mesure que le nombre de clients augmente. La barrière technologique existe donc mais beaucoup plus en amont".


Evatek veut muscler son offre dans l'Hexagone

Journal du Net, Mercredi 5 juillet 2000

Le prestataire de service d'enchères ou d'achats groupés clé en main pour les sites internet, Evatek, vient de lever 10 millions de francs auprès de Guisset Internet Développement, fonds d'investissement de Jean-Paul Guisset, fondateur de JPG. Au début de l'année, la société avait déjà reçu le soutien en amorçage de Yaacov Gorsd, l'ancien président de l'assembleur informatique Cibox. Ce nouvel apport de capitaux servira selon, Borix Wexler, l'un des fondateurs d'Evatek, à "étoffer l'offre de la société notamment en développant les modules pour le Wap, et à améliorer la qualité des services existants. Nous voulons ainsi proposer un service fiable et qui fonctionne 24h/24". En revanche, le développement international n'est pas à l'ordre du jour. "Avant de s'attaquer au marché européen, il faut déjà avoir une offre globale et totalement rodée en France. Nous estimons donc que le moment n'est pas encore venu. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle notre besoins en fonds était plus modeste que celui de Mixad par exemple", indique Borix Wexler.

La semaine dernière, Mixad, qui propose des modules d'enchères et d'annonces "clé-en-main", a levé près de 30 millions de francs pour son internationalisation (cf article du 27/06/00).

Evatek, a d'ailleurs pris un virage un peu différent de son rival dans l'Hexagone en prenant une participation dans Baobaz, une société qui fournit aux sites une solution "clé-en-main" permettant aux internautes d'échanger des avis sur des produits et services.

"Cette investissement dans Baobaz nous permet d'élargir notre périmètre d'intervention dans le domaine des services clé-en-main. Nous souhaitons ainsi être un leader en matière de technique marchande auprès des sites", précise Boris Wexler.

Créée en avril 1999, Evatek a des contrats pour l'instant avec des sites comme le site de communauté RESpublica, le portail de e-commerce Ouiatoo, le BHV ou le site dédié à l'automobile Carboulevard.


Avec Troc & Change, le BHV joue sa carte bazar

Journal du Net, Actualité / E-Commerce - Mardi 10 octobre 2000

Que peut-on faire sur Internet quand on s'appelle le Bazar de l'Hôtel de Ville ? Et bien du troc en ligne... C'est en tout cas le virage pris par la BHV qui vient de lancer le site Troc & Change où se côtoient des antiquités, des collections, de l'informatique, du matériel de sport ou encore des jouets. Une ouverture plutôt inattendue pour cette chaîne de grands magazins restée si longtemps absente du commerce électronique. Attitude d'autant plus curieuse que le BHV appartient au groupe Galeries Lafayette, un groupe habitué à être en pointe sur la Toile grâce sa filiale Internet dénommée Laser.

L'histoire de Troc & Change débute en février 2000. Evatek, un prestataire spécialisé sur les solutions en marque blanche de vente aux enchères, d'achats groupés et de troc, décide de contacter le BHV. C'était l'un des derniers grands acteurs de la distribution à ne pas être présent sur Internet, explique Boris Wexler, PDG d'Evatek. Et puis le mot Bazar est un bon tremplin pour faire du troc !

Evatek propose alors au BHV son module de troc en ligne, déjà utilisé par Respublica. Nous avions auparavant un site corporate et un autre consacré au bricolage qui généraient environ 450.000 pages vues par mois, souligne Philippe Chasseloup, webmaster des sites du BHV. Pour nous, ouvrir Troc & Change était donc un bon moyen pour nous lancer dans le commerce électronique tout en s'appuyant sur notre trafic. En juin dernier, le Bazar de l'Hôtel de Ville signe avec Evatek.

Le site Troc & Change, estampillé BHV, est donc géré techniquement par Evatek pour un forfait mensuel d'une quinzaine de milliers de francs. Nous partageons les revenus issus des transactions, détaille Boris Wexler. Comme le BHV est une marque forte, sa part est un peu plus importante que la notre.

Pour renforcer sa présence sur un créneau jugé encore peu concurrentiel en France, le site devrait monter en puissance dans les prochains mois en accueillant de nouvelles fonctionnalités comme le troc à trois personnes.

Même si l'arrivée de ce nouveau site place un peu plus le BHV dans une logique Internet, l'heure de la révolution commerce électronique ne semble pas encore avoir sonné pour le magazin de la rue de Rivoli. Se lancer dans le commerce électronique demande de mettre au point beaucoup d'aspects logistiques, explique Philippe Chasseloup. Il nous faut encore du temps. Les premières applications veront peut-être le jour courant 2001.


Evatek passe dans le rouge

Journal du Net, Mercredi 31 janvier 2001

Le prestataire de services d'enchères et d'achats groupés en marque blanche accuse une dette supérieure à 1 million de francs. Il cherche un repreneur pour éviter le dépôt de bilan.

En manque de financements, la start-up Evatek s'apprête à mettre la clé sous la porte, à moins de trouver un repreneur d'ici à trois semaines qui puisse éponger les dettes dont le montant s'élève à 'plus de un million de francs'. Depuis sa création en avril 1999, Evatek a levé 7 millions de francs au total notamment auprès du fonds d'investissement de Jean-Paul Guisset, le fondateur de JPG. Ces capitaux ont notamment permis à la start-up de développer une gamme de logiciels regroupant des solutions en marque blanche pour les enchères, les petites annonces, l'achat groupé en encore les forums, à destination des portails et autres sites Internet. Parmi les clients d'Evatek figurent notamment le BHV, Govoyage, Respublica, ou encore le portail étudiant IciCampus.

La start-up semble avoir payé les frais d'un mauvais positionnement commercial. L'ancien directeur commercial a d'ailleurs été remercié lors d'une restructuration en décembre dernier. Les effectifs liés au développement sont également passés à la trappe et la société est ainsi passée de trente à quinze salariés. "Nous n'avions plus aucune raison de garder une équipe complète de développement en interne puisque nous avions finalisé nos différents produits, explique Cyril Lombardo, le directeur général d'Evatek. Nous nous sommes recentrés sur la partie commerciale et sous-traitons dorénavant tout ce qui à trait au développement technique. Nous gardons simplement à notre charge la maintenance liée aux services que nous louons à nos clients."

La solution d'enchères d'Evatek est arrivée au moment même où des géants comme i-Bazar ou Aucland, s'installaient sur le marché français. Le déploiement de ces derniers n'a pas favorisé le développement des petits acteurs du secteur. "A cause de la concurrence et de notre mauvais positionnement, avoue Cyril Lombardo, nous n'avons pas réussi à vendre nos services à un prix raisonnable". A titre d'exemple, Respublica paye 5.000 francs par mois pour mettre en ligne la solution logicielle d'enchères d'Evatek. Le service de troc du BHV étant pour sa part facturé 2.000 francs... "Auparavant, poursuit le dirigeant, nous vendions nos produits à qui voulait bien les acheter. Certains, à l'image d'Aucland sur le portail de Wanadoo, était même prêt à payer pour faire figurer leurs services chez leurs 'clients'. Tout le monde surestimait la vitesse des retours sur investissement, et il régnait alors une logique générale consistant à acquérir le plus de parts de marché possible. Aujourd'hui les marchés se sont calmés et sont devenus plus rationnels".

Depuis moins d'une semaine, Evatek recherche un repreneur afin de pouvoir poursuivre ses activités et promouvoir sa gamme de logiciels. "Nous disposons de moins d'un mois avant de cesser définitivement nos activités, explique Cyril Lombardo. Notre besoin est clair. Nous devons disposer d'un financement compris entre 5 et 10 millions de francs, si nous voulons atteindre la rentabilité à la fin de l'année 2001. Si nous avons réussi à développer une gamme complète de produits, nous n'avons pas les moyens de financer notre croissance. Nous devions récemment boucler une levée de fonds auprès d'un investisseur interne, mais ce dernier s'est rétracté au dernier moment et nous avons été pris de court. C'est la raison pour laquelle nous nous retournons vers l'extérieur si tardivement. Nous sommes dorénavant prêts à envisager un rachat ou un rapprochement, et pourquoi pas avec un concurrent comme Mixad. D'autant plus que les services que nous proposons sont complémentaires."

Evatek dans 01net

Evatek cherche repreneur désespérément

Isabelle Boucq , 01net., le 31/01/2001 à 14h00

Après une levée de fonds avortée, la société spécialisée dans la location en marque blanche de systèmes de vente dynamique déclare forfait et fait savoir qu'elle est à vendre.

La jeune pousse Evatek développe, depuis avril 1999, des logiciels de commerce électronique et de communication tels que des modules d'enchères en temps réel, de troc, de petites annonces, d'achats groupés, de forum ou de chat. Contrairement à d'autres start-up qui étaient passées à la marque blanche après un échec sous leur propre marque, Evatek avait décidé de louer ses solutions. La société se rémunérait grâce à une location mensuelle, mais également par des commissions sur les ventes réalisées. C'est précisément sur ce dernier point que le modèle s'est effondré. "Nous avions une quarantaine de clients dont Respublica, Diligo, MicroDiscount et la rubrique de troc du BHV. Mais le volume n'était pas assez important pour générer des commissions suffisantes", explique Karim Rahmani, l'un des trois fondateurs d'Evatek avec Boris Wexler et Guillaume Vialet. Evatek avait pourtant augmenté ses chances en mutualisant les bases de produits de ses clients pour qu'un produit proposé sur un site trouve un public auprès des autres sites clients. Au BHV, on confirme que le troc n'a pas trouvé son public, notamment à cause des contraintes géographiques. D'ailleurs, après six mois d'expérience, le site du BHV vient de mettre fin à ce service. Mais on se déclare cependant satisfait des produits d'Evatek.

Une start-up qui en veut !

Karim Rahmani poursuit ses explications. "Nous avons développé des logiciels généralistes, mais nous nous sommes rendu compte qu'il était préférable de créer des logiciels adaptés à chaque secteur. En plus, il est nécessaire de fournir un accompagnement marketing pour générer du trafic sur les sites de nos clients. "Un virage qu'Evatek avait commencé à amorcer, selon son directeur du développement. Mais cette nouvelle stratégie n'a pas suffi à convaincre de nouveaux partenaires financiers avec qui Evatek était en discussion. Les fonds espérés ne se sont pas matérialisés. Les investisseurs comprenaient Cybox, qui avait contribué avec 3 millions de francs en décembre 1999, GID (Guisset Internet Développement), qui avait apporté 5 millions plus récemment, ainsi que plusieurs business angels. Karim Rahmani estime que Mixad, son principal concurrent, pourrait être intéressé, mais il n'exclut pas non plus les Web agencies ou des acteurs traditionnels dans les secteurs de l'automobile ou du voyage, pensant sans doute au récent rachat de Koobuycity par Impact net. Des rendez-vous seraient programmés pour cette semaine. Evatek a fait l'objet d'un plan de restructuration en décembre dernier et ses effectifs étaient passées de vingt à quinze personnes. Quant à la méthode qui consiste à annoncer ouvertement par communiqué de presse que l'on cherche un repreneur, Karim Rahmani affirme que cela se pratique dans le milieu. Histoire d'officialiser la nouvelle et de couper cours aux rumeurs destructrices.

Evatek dans l'Humanité

Internet pour tous Par UtilNet.fr

Article paru dans l'édition du 30 octobre 1999

Enchères : Bonnes affaires ou bon spectacle ?

Les enchères sur Internet vont bon train et il ne se passe plus une semaine sans qu'un nouveau site propose aux uns de se débarrasser à bon compte d'objets de tous genres et aux autres de réaliser les meilleures affaires possibles sur leur site.

Mais finalement, qui achète quoi, qui vend quoi ? Bref, cela intéresse qui ?

À chacun sa formule :

Le pionnier monstre dans le monde est le site e-bay ! Des millions d'objets en vente chaque jour, allant du simple timbre-poste à la Limousine rallongée. Comme les Américains aiment la démesure, il s'y est vendu récemment ni plus ni moins qu'un rein. Le donneur en aurait tiré des millions de dollar. http://www.ebay.com

En France, la palme revient au site Ibazar qui propose plus de 10 000 objets gratuitement à la vente et à l'achat. http://www.Ibazar.com

Récemment, Aucland, Evatek et XQL ont suivi ce chemin et ne se distinguent pas réellement par leur originalité. Notons qu'Aucland se distingue par un système malin de notation des vendeurs par les acheteurs qui peut limiter les mauvaises surprises (changement d'avis, arnaque...). http://www.aucland.com ; http://www.XQL.fr ; http://www.Evatek.com (Ce dernier site mérite le détour car pour dernier venu qu'il soit, il a rapidement réussi à offrir un large choix et tout y est gratuit.)

Autoscopie d'un site :

Le site Onatoo.fr est tenu par un père venu des marchés aux puces et son fils, informaticien surdoué. Leur intelligence vient du fait qu'ils ont réussi à amorcer la pompe aux annonces en trouvant des tonnes d'invendus qui trouvent ici preneurs à très bon prix. Des variantes du type "les dernières propositions", ou "celles qui recueillent le plus de surenchères" montrent que la maîtrise technique peut venir renforcer la convivialité et l'efficacité de la proposition. Bravo ! http://www.onatoo.fr

L'approche maligne et efficace !

Considérant qu'entre la mise en place d'une annonce son adjudication, il peut se passer plusieurs semaines, le système des enchères devient brûlant si l'on peut accéder en un clic à toutes les annonces sur le point d'arriver à terme. C'est ce que propose le site utilnet.fr (directement à partir de la homepage).

Le spectacle des dernières empoignades ou de la voiture qui part pour quelques centaines de francs devient un délice. On peut vite être tentée d'enchérir soi-même, car l'issue est proche et le résultat garanti. http://www.utilnet.fr




Accueil | S'inscrire | Vendre | Aide | Chat | Ma page | Professionnels | Commentaires
A propos d'Evatek (1999-2001) - Mentions légales -

Copyright ©2001-2017 Evatek Auction - tous droits réservés.

Evatek est référencé sur : Hit-Parade    

Selectionné
par Flesko.com

www.meilleurduweb.com

Evatek Auction, acheter et vendre ses objets aux enchères !